Sodas, jus de fruits, thé glacé, coca-cola… Les boissons sucrées et gazeuses s’invitent à nos tables. Que ce soit en terrasse ou en pause-goûter, le retour des beaux jours est synonyme de boissons nocives pour la ligne. Certes, les Français ne sont pas aussi friands de boissons sucrées que les Américains (125,9 litres par habitant), les Chiliens (143,8 litres) ou les Mexicains (145,5 litres), mais la consommation de ces liquides est l’un des premiers facteurs d’obésité et de surpoids. Découvrons pourquoi les sodas sont tant décriés pour leur effet nuisible sur la santé.

Les sodas font-ils vraiment grossir ?

soda et prise de poidsLes sodas sont avant tout des boissons industrielles bourrées de sucres : ils sont un vrai désastre pour votre silhouette et votre santé. En effet, contrairement aux aliments solides, les boissons passent souvent inaperçues, alors qu’elles sont une véritable bombe à calories. Déjà, les sodas contiennent une importante quantité de sucre qui modifiera inévitablement votre glycémie. Or, l’augmentation soudaine de votre glycémie va entraîner l’accumulation du sucre dans le foie, et ce surplus sera transformé en graisse.

Si les sodas et boissons sucrées sont tous réputés pour leur effet nuisible sur la santé, certains sont plus mauvais que d’autres. Ainsi, pour 100 ml de Pepsi, on retrouve 44 calories et 10,9 g de sucre. Pour le fameux Coca-cola, ce sont 42 calories et 10,6 g de sucre qui risqueront de bouleverser votre taux de glycémie. Dans la catégorie des boissons les moins sucrées, on peut noter Fanta Orange, avec 27 calories et 6,5 g de sucre, Schweppes (25 calories et 5,8 g de sucre) et Canada Dry (24 calories et 5,7 g de sucre).

Les bulles dans les sodas font-elles aussi grossir ?

Vous l’auriez compris, les sodas sont néfastes pour la ligne à cause de leur forte teneur en sucre. Mais ce qui est plus étonnant, c’est que le CO2 contenu dans les bulles inciterait encore à manger plus. Plus que le sucre lui-même, les bulles des sodas sont donc responsables de la prise de poids liée à la consommation de ces boissons. Derrière ce constat se trouve une étude réalisée par des chercheurs lors de deux expériences consécutives chez les rongeurs et chez l’homme.

soda prise de poidsPour parvenir à ce constat, les scientifiques ont analysé l’action du CO2 contenu dans les boissons gazeuses et les sodas. Durant une période de 100 jours, ils ont chaque jour supplémenté des rats avec de l’eau, du soda, du soda édulcoré à l’aspartame, et du soda dégazé. Au cours de cette période, les petits animaux pouvaient facilement accéder à de la nourriture ainsi qu’à ces boissons. Une fois les 100 jours écoulés, les rats ayant consommé les sodas ont pris plus de poids que les animaux ayant bu uniquement de l’eau du robinet ou du soda dégazé. Pour expliquer cette différence flagrante de poids, les chercheurs ont expliqué que le soda gazeux déclenche la libération de ghréline dans le sang des rats, laquelle est une hormone qui stimule l’appétit.

La conclusion était la même pour l’humain lors de la deuxième série d’expériences, où le taux de ghreline était aussi très élevé après la consommation de boissons gazeuses (sodas caloriques ou non, et eau gazeuse). Le niveau de ghreline libéré était même six fois plus élevé à la suite de la consommation de boissons gazeuses par rapport à la consommation d’eau ; et trois fois plus élevé par rapport au soda dégazé. La conclusion tirée par les chercheurs était sans appel : le gaz pressurisé dans l’estomac fait libérer plus d’hormone de l’appétit par les cellules de l’estomac, ce qui conduirait à l’augmentation de la sensation de faim.

Qu’en est-il des boissons allégées, lite ou zéro ?

Jusqu’ici, on savait que la prise de poids est entraînée surtout par l’ingestion de calories excessives dans les sodas sucrés. Alors, cela vous incite à opter pour des versions allégées, d’autant plus que dans ses nouvelles pubs, Coca-Cola met en avant plus de 180 boissons faibles en calories.

Mais la question est de savoir si ces boissons faibles en calories sont réellement bénéfiques pour la santé. En fait, plusieurs études tendent à contredire Coca-Cola, en avançant que le Coca-Cola Zéro et les autres boissons allégées peuvent être pires que les sodas traditionnels. Parmi ces études, citons l’expérience publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition, qui a prouvé que les sodas allégés sont plus nocifs que les sodas normaux. Réalisée durant 14 ans chez plus de 66 000 femmes, cette étude a démontré que les boissons gazeuses sans sucre multiplient davantage le risque de diabète que les boissons sucrées.