Depuis longtemps, une idée ancrée dans nos croyances voulait que si on mange trop (donc apport excessif), on grossit. À l’inverse, si on mange moins ou qu’on pratique une activité physique, on maigrit naturellement. Mais cette croyance ne suffit pas pour évoluer dans le difficile parcours de la perte de poids. Plus récemment, de nouvelles études, sans pour autant démentir ces règles très connues, avancent que pour perdre du poids, il faut manger moins, mais surtout mieux.

Manger moins pour maigrir, oui mais…

manger moins pour maigrirPour perdre du poids, il est normal de vouloir manger moins. Après tout, nombreux ont voulu maigrir et n’ont pas hésité à jeûner afin d’arriver à leurs fins, et ils ont réussi avec brio ! Cependant, le processus de perte de poids est beaucoup plus compliqué que cela. Pour perdre du poids, réduire les quantités ingérées n’est pas toujours la solution, sauf si les quantités absorbées auparavant sont déjà importantes.

Par exemple, supposons que vous avez l’habitude de manger des portions normales et équilibrées entre tous les aliments (75 grammes de viande pour 125 millilitres de légumes et de féculents) sans vous resservir. Dans ce cas, diminuer brusquement les quantités n’aura comme effet que d’augmenter la sensation de frustration, ce qui entraînera souvent les fameuses fringales. L’idéal serait de réduire petit à petit votre alimentation, en privilégiant les viandes maigres, les légumes cuits à la vapeur ainsi que les féculents à grains entiers. Ces aliments contiennent des fibres qui aideront à mieux rassasier et favoriseront la digestion. Toutefois, vous devez veiller à limiter les collations entre les repas, même si la tentation de grignotage se fait sentir.

Manger moins sans avoir faim, c’est possible ?

En vérité, manger moins ne suffit pas toujours pour maigrir : encore faut-il limiter le nombre de calories consommées chaque jour. Et c’est là que le défi s’impose pour les hommes et les femmes qui essaient de perdre du poids : trouver les moyens pour réduire durablement la quantité de calories sans pour autant augmenter la sensation de faim.

Pour limiter les stimulations, les scientifiques proposent un principe simple : « plus la taille de l’assiette est grande, plus on mange ». En effet, des études ont montré qu’utiliser des assiettes moins grandes permet de diminuer considérablement la quantité de nourriture consommée. Et ce principe est valable aussi pour les boissons, où l’utilisation de verres plus petits permet de réduire la quantité de liquides absorbés. C’est notamment le cas pour les boissons alcoolisées, les cocktails et les boissons trop sucrées, véritables ennemies de la perte de poids.

Manger moins sans avoir faim

Quelques conseils pour limiter le nombre de calories

Il peut être difficile pour vous de réduire le nombre de calories que vous absorbez, surtout si vous aviez l’habitude de manger beaucoup. Voici quelques astuces pour vous aider à réduire progressivement vos apports caloriques.

  • Avant chaque repas, ayez le réflexe de boire deux verres d’eau afin de manger moins vite et de remplir plus rapidement votre estomac. Pour ce faire, vous pouvez aussi ouvrir le repas avec une soupe, en faisant attention à toujours l’accompagner d’aliments solides, comme des légumes qui sont fermes sous la dent.
  • Pensez toujours à varier les consistances des aliments en alternant entre liquide et solide au cours d’un même repas. Ne composez pas un repas avec une soupe ou de la compote, car vous aurez tendance à manger plus face à des aliments liquides, sachant qu’il n’y aura pas d’effet de mastication.
  • Réduisez la quantité de pains que vous mangez.
  • Avant les premières bouchées, mettez toujours l’intégralité du plat dans votre assiette, qui doit alors se composer de légumes (moitié du plat), de féculents (un quart) et de protéines (et un autre quart).
  • Faites attention à la quantité d’aliments que vous cuisinez : commencez par cuisiner les quantités justes afin de ne pas être tenté à vous resservir. Autrement, vous pouvez aussi congeler les quantités restantes si vous avez l’habitude de préparer tous les plats pour la semaine.
  • Pensez toujours à consommer les aliments les plus rassasiants qui soient fermes et pas trop cuits afin de maintenir leur indice glycémique au plus bas niveau. Légumes secs, céréales complètes… Ces aliments sont de véritables alliés quand il s’agit de contrôler la faim, de normaliser le taux d’insuline et de diminuer la masse graisseuse sans affecter la masse musculaire.

En somme, pour atteindre un poids idéal, il est indispensable de manger moins et mieux tout en réduisant le nombre total de calories absorbées. Certes, le chemin vers cet idéal peut vous sembler long, mais il suffit d’apporter quelques légères modifications à votre alimentation pour réduire les calories et ainsi éliminer ces quelques kilos en trop pour de bon.