Si les Français accordent une importance particulière à la pause-déjeuner au travail, la question de l’équilibre alimentaire n’est toutefois pas respectée pour bien des salariés. En effet, pour beaucoup, se nourrir le midi au bureau est un casse-tête. Entre le manque de temps, le travail stressant, le manque d’énergie ou d’options, de plus en plus de travailleurs oublient la lunchbox et se rabattent sur des sandwichs qu’ils engloutissent au plus vite devant l’ordi. Heureusement, il existe des solutions pour remédier à cette mauvaise habitude. Voici quelques pistes pour vous aider à manger équilibré au bureau.

Une vraie pause déjeuner pour manger équilibré

manger équilibré au bureauIl y a deux décennies, la pause déjeuner durait en moyenne 1 heure 38 minutes. Mais le mode de vie actuel a changé la donne et fait baisser à 22 minutes cette durée moyenne. Aujourd’hui, seulement 35% des salariés français prennent le temps de préparer un déjeuner complet pour le déguster ensuite sur leur lieu de travail. Tandis que 12% des travaillent avouent manger régulièrement devant l’écran de leur ordinateur, pour boucler rapidement un dossier.

Pourtant, un principe longtemps respecté en la matière est de faire une vraie pause pour manger : être présent à ce qu’on mange pour savourer et sentir le rassasiement, s’éloigner temporairement du travail stressant en prenant un moment pour soi… Ainsi, il est essentiel de déconnecter de son ordinateur, de s’éloigner de son smartphone, et surtout d’éviter de partager son attention entre son assiette et son travail. Et pendant cette trentaine de minutes, on mange dans une vraie assiette, avec des couverts et en étant assis à une table.

Les aliments à privilégier pour bien manger au bureau

Maintenant, vous êtes disposé à prendre une vraie pause et à vous accorder un bon moment de répit. Mais encore faut-il que le déjeuner soit sain et équilibré. En effet, bien manger au bureau, c’est avant tout manger assez pour tenir le reste de la journée, mais pour autant, pas question d’en manger trop, au risque de s’endormir sur son bureau.

Choisir entre lunchbox et le restaurant d’entreprise

Si vous n’avez pas de restaurant dans ou à proximité de votre entreprise, le mieux est de vous concocter une lunchbox quotidienne, surtout si vous en avez le temps. Ainsi, vous pourrez contrôler précisément ce que vous mangez en préférant les aliments frais et sains. De plus, vous n’aurez que l’embarras du choix en matière de recettes pour enrichir votre déjeuner au bureau.

Et vous n’êtes pas limité aux classiques sandwichs même si ceux-ci, contrairement aux idées reçues, constituent un repas équilibré (sauf s’il s’agit d’un sandwich 3 fromages ou saucisson-beurre). Bref, vous aurez tout le loisir d’explorer la richesse de la cuisine française, quitte à essayer le crudités-poulet, en composant avec du pain, du poulet, des crudités et de la mayonnaise. Féculents, protéines, fibres… Apports nutritifs garantis !

Manger équilibré, c’est manger ce qui fait plaisir

bien manger au bureauEn principe, il est vrai qu’une alimentation saine et équilibrée est plutôt limitée, mais rien ne vous empêche de vous faire plaisir en mangeant afin de favoriser le rassasiement. Toutefois, d’un point de vue nutritionnel, une alimentation équilibrée doit tout de même respecter certaines règles, comme celles dictées par la pyramide alimentaire. Plus concrètement, il s’agit de composer une demi-assiette de légumes (qu’ils soient crus ou cuits), un quart de féculents semi-complets ainsi qu’un autre quart de protéines (animales ou végétales).

Mais tout de même, il est inutile voire lassant de se contenter des mêmes plats pendant la semaine. Car l’alimentation équilibrée, c’est aussi une question de variété, le principe qui garantit un bon équilibre alimentaire sur la semaine. D’ailleurs, l’équilibre se calcule sur la semaine voire sur le mois, et non pas à chaque repas.

Un aliment équilibré, c’est quoi ?

Idéalement, un repas équilibré au bureau devrait se composer à la fois de féculents et de légumes. Alors, exit les repas de types sushis et brochettes japonaises qui regorgent de matières grasses et de mayonnaise. Ces aliments risquent de gâcher l’équilibre entre les éléments nutritifs absorbés par votre organisme.

À la place, optez pour des salades préparées, qui constituent le repas le moins riche en matières grasses. Toutefois, méfiez-vous des apparences, car sous d’innocentes salades vertes peuvent se cacher des assaisonnements et accompagnements que votre organisme ne peut absorber à son rythme. Alors, si vous êtes vraiment amateur de salades préparées, ayez le réflexe de limiter les ingrédients trop gras, comme les fromages, la charcuterie et les croutons. Et surtout limitez autant que possible la sauce !