Aujourd’hui, les rayons de nos supermarchés regorgent de plus en plus de plats préparés qu’il suffit juste de réchauffer pour être prêts à l’emploi. Si les partisans de l’alimentation saine préfèrent s’en tenir loin, ces aliments peuvent être tentants pour nous autres, soucieux de nos emplois du temps. Alors, pour gagner du temps, on se tourne vers les plats préparés. Mais dans le cadre d’un régime minceur, les plats préparés constituent-ils une bonne ou mauvaise idée ? À en croire une étude américaine récente, consommer des plats transformés ou préparés serait nocif pour la perte de poids, car ils tendent à faire ingurgiter plus de calories.

Les plats préparés contiennent trop d’additifs

éviter les plats préparés pour maigrirTout d’abord, les aliments préparés sont connus pour contenir des additifs susceptibles de nuire à notre santé. À cet effet, il y a de fortes chances que vous avaliez une quantité d’additifs dont l’origine est parfois douteuse. Colorants, édulcorants, conservateurs, exhausteurs de goûts… Autant de substances qui ne feront pas seulement du bien à notre organisme.

En premier rang de ces éléments douteux, mention particulière pour le fameux glutamate mono-sodique. Il s’agit d’un exhausteur de goût qui possède des effets potentiellement neurotoxiques, notamment chez les enfants. Or, les industriels n’hésitent pas à en rajouter abondamment dans leurs aliments transformés afin de diminuer l’utilisation de sel et de maximiser le potentiel addictif de ces plats. De quoi rendre accroc les aliments préparés, comme en témoigne l’inscription « reviens-y » sur l’étiquette de certains paquets de plats.

Certes, les effets de ces additifs sont censés être testés par les industriels afin de valider leur innocuité, mais ces tests sont généralement faits de manière isolée. Or, dans ces cocktails chimiques, la combinaison de différentes substances pourrait avoir des effets toxiques sur l’organisme, à en croire l’étude du Professeur Vyvyan Howard, de l’Université de Liverpool. En testant l’association de glutamate avec des colorants qui se trouvent dans certains paquets de chips, le Professeur s’est aperçu que la toxicité des substances peut être multipliée par 7 une fois qu’elles sont combinées.

Les effets de la transformation sur l’index glycémique

Un plat préparé est, par définition, un aliment transformé dont la structure dénaturée peut avoir un impact néfaste sur l’organisme. Par exemple, prenons le cas du riz, un féculent tout à fait innocent voire noble à la base. Lorsque le riz est transformé en riz soufflé pour agrémenter les céréales pour enfants, son index glycémique augmente considérablement, ce qui fait grimper notre production d’insuline, et ce avec tous les effets sur la santé.

Les plats préparés contiennent trop d’oméga-6

plats préparés prise de poidsMoins connu que l’oméga-3, l’oméga-6 est un acide gras essentiel qui stimule le système immunitaire et maintient le bon fonctionnement du cœur. Toutefois, il est indispensable que la concentration sanguine de l’oméga-6 et de l’oméga-3 doive rester équilibrée pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme.

Or, lorsque les aliments gras ne sont pas hydrogénés suffisamment, ils risquent de contenir trop d’oméga-6, comme c’est le cas de l’huile de tournesol, vendue à un prix beaucoup moins cher en France par rapport aux autres huiles de cuisson. Or, l’huile de tournesol est très riche en oméga-6, un acide gras qui entraîne l’inflammation des cellules lorsqu’il se trouve en excès dans l’organisme. Pas de chance, on la retrouve dans la plupart des plats préparés ! En revanche, l’huile d’olive est l’un des meilleures huiles de cuisson. Elle est toutefois beaucoup plus chère, ce qui la rend accessible uniquement dans des produits haut de gamme.

Les plats préparés contiennent de mauvaises graisses

Les plats industriels renferment donc une importante quantité d’oméga-6, cet acide gras essentiel qui entraîne parfois une inflammation en cas d’excès. Mais l’oméga-6 n’est pas la seule substance contenue dans les plats transformés, car il existe de nombreuses autres graisses nuisibles pour la santé :

  • Les acides gras transformés issus de l’hydrogénation de certaines graisses, comme l’huile de palme et l’huile de tournesol. Ces acides gras trans sont effectivement dangereux pour la santé cardiovasculaire. Si l’OMS en a interdit totalement l’utilisation, certaines marques continuent toutefois de les utiliser pour la préparation de produits de basse qualité.
  • Les motifs moléculaires associés aux pathogènes (PAMP ou Pathogen-associated molecular pattern en anglais) désignent les molécules libérées par certains virus, champignons et bactéries afin de provoquer des réactions inflammatoires dans le système immunitaire. De plus, ces structures moléculaires multiplient les risques de diabète de type 2 et de maladies cardiaques lorsqu’on consomme trop d’aliments préparés. C’est notamment le cas des plats à base de viande hachée (lasagnes, saucisses et hamburgers), les légumes vendus en sachet, les sandwiches, les sauces ainsi que certains fromages et chocolats.