Bien des gens pensent que les abdominaux se résument à la fameuse tablette de chocolat (les fameux « six-pack »). Cependant, contrairement à ce que l’on pense, tout le monde a des abdominaux, mais les rendre bien visibles est une question de rapport gras-muscle. Nous savons que la sangle abdominale est composée de plusieurs muscles, dont les principaux sont : le grand droit (qu’on appelle le « six-pack »), le transverse de l’abdomen ainsi que les obliques externes et internes. Les muscles abdominaux font partie des muscles centraux de l’organisme, et ils remplissent évidemment plusieurs fonctions essentielles à la posture et à la colonne vertébrale. Ainsi, pour pouvoir bien travailler ces muscles centraux de l’organisme, il est essentiel de savoir ils fonctionnent. Le point sur les muscles abdominaux.

Le rôle des abdominaux

fonctionnement abdominauxLe rôle des abdos, et plus particulièrement de la sangle abdominale, consiste au maintien de la posture et de la station debout. Et pour cause, sans ces muscles essentiels, on ne pourrait pas tenir debout. Effectivement, la cavité abdominale contient les viscères, et ce sont les abdominaux qui soutiennent ces viscères et cette cavité pour un bon maintien des viscères. Mais il faut savoir que le rôle des abdominaux ne consiste pas seulement au maintien des viscères. Ces muscles centraux assurent également bien d’autres fonctions, comme :

  • La protection des viscères de l’abdomen et le maintien du foie, des reins et de la rate. Bien entendu, ces différents organes étant fragiles, ce rôle de protection est vital pour absorber les chocs et pour les protéger en cas de chute ou d’accident.
  • Le contrôle de la pression intra-abdominale : la contraction des abdominaux leur permet d’assurer plusieurs processus physiologiques, comme l’accouchement, les vomissements et la défécation.
  • L’opposition à la pesanteur : ce sont les muscles abdos qui permettent de tenir debout en contrant l’affaissement du tronc, un élément naturellement attiré vers le sol par la pesanteur. La musculation utilise souvent ce rôle des abdos pour assurer certains exercices intenses comme le squat.
  • Le rôle dans la respiration : les abdos jouent un rôle incontournable dans la respiration, car en se détendant, ils facilitent l’inspiration, et en se contractant ensuite, ils contribuent à l’expiration. Les abdos peuvent d’ailleurs bloquer la respiration pour se maintenir de bout et pour résister à de lourdes charges.
  • Transmission des forces et mouvements entre les membres supérieurs et inférieurs.
  • Les mouvements du tronc : les muscles de la sangle abdominale contribuent aux mouvements du tronc, comme les flexions en avant, les rotations et les flexions latérales.
  • Enfin, les abdos sont incontournables en esthétique : ils définissent le fameux « six-pack », que tous les bodybuilders veulent arborer fièrement.

Les rôles respectifs de chaque muscle des abdominaux

Vous l’aurez compris, le rôle des abdos ne se limite pas à simplement décorer le ventre. Ces muscles centraux assurent de nombreux dans le fonctionnement du corps. Dans la vie de tous les jours, ils maintiennent une bonne posture et préviennent les douleurs dorsales. Par ailleurs, chaque muscle des abdominaux participent à des fonctions spécifiques pour assurer une meilleure transmission des chaînes musculaires entre le haut et le bas du corps. Chaque muscle abdominal participe ainsi indirectement à l’optimisation des performances dans le cadre d’une activité sportive.

Le muscle droit de l’abdomen

muscles abdominauxLe muscle abdominal le plus connu et le plus important est sans doute le grand droit de l’abdomen. Il s’agit du long muscle plat qui s’étend verticalement entre le pubis et les cinquième, sixième et septième côtes. Le grand droit de l’abdomen se connecte au processus xiphoïde, un repère osseux au bas du sternum.

Une gaine forte et tendineuse appelée simplement « ligne blanche », divise le grand droit de l’abdomen au milieu, et trois gaines tendineuses plus horizontales donnent au muscle son aspect familier de « six pack » chez les sportifs.

Parmi ses rôles, le muscle droit de l’abdomen aide à fléchir la colonne vertébrale afin de rétrécir l’espace entre le bassin et les côtes. Il est également actif lors des mouvements de flexion latérale et aide à stabiliser le tronc lors des mouvements impliquant les extrémités et la tête.

Le muscle oblique externe

Aussi appelé « grand oblique externe », ce groupe de muscles est situé de chaque côté du grand droit abdominal. Les fibres musculaires de l’oblique externe s’étendent en diagonale vers le bas et vers l’intérieur des côtes inférieures au bassin, formant la lettre V. On peut le localiser en mettant ses mains dans les poches de son manteau.

Le muscle oblique externe s’étend de la cinquième à la douzième côte et s’insère dans la crête iliaque, le ligament inguinal et la ligne blanche du grand droit de l’abdomen. Il assure la flexion de la colonne vertébrale, la rotation du torse, la flexion latérale et la compression de l’abdomen.

Le muscle oblique interne

De son côté, le muscle oblique interne est une paire de muscles profonds qui se positionne juste en dessous du groupe oblique externe. Les muscles obliques interne et externe sont perpendiculaires l’un à l’autre.

L’oblique interne se fixe des trois côtes inférieures à la ligne blanche ainsi que du ligament inguinal à la crête iliaque, puis au bas du dos (fascia thoraco-lombaire). Les fibres musculaires inférieures du muscle oblique interne s’étendent presque horizontalement.

Tout comme le muscle oblique externe, le muscle oblique interne intervient dans la flexion de la colonne vertébrale, la flexion latérale, la rotation du tronc et la compression de l’abdomen. C’est lui qui est notamment responsable des mouvements vitaux de la colonne vertébrale.

En raison de leur alignement unique, à angle droit l’un par rapport à l’autre, les muscles obliques interne et externe sont appelés rotateurs de côté opposé. Les deux forment une flexion latérale du même côté, mais l’oblique externe à gauche fait pivoter le tronc / la colonne vertébrale vers la droite, tandis que l’oblique interne à gauche fait tourner le tronc / la colonne vertébrale vers la gauche.

Le muscle transverse de l’abdomen

On le considère comme la couche la plus profonde des muscles abdominaux. Effectivement, le transverse de l’abdomen s’enroule autour du torse d’avant en arrière et des côtes au bassin. Les fibres musculaires de ce muscle s’étendent horizontalement, comme un corset ou une ceinture de poids.

Contrairement aux autres muscles abdominaux, le muscle transverse ne joue pas de rôle particulier dans les mouvements du corps, comme le déplacement de la colonne vertébrale ou du bassin. En revanche, il est incontournable dans les contractions de l’abdomen, un processus indispensable à l’inspiration et à l’expiration.

En effet, c’est le muscle transverse qui facilite l’expiration forcée de l’air des poumons, stabilise la colonne vertébrale et permet de comprimer les organes internes. Il permet également de soutenir la paroi abdominale et de comprimer l’abdomen.

Les fléchisseurs de la hanche

Les fléchisseurs de la hanche sont un groupe musculaire qui réunit les jambes et le tronc dans un mouvement de flexion. Les fléchisseurs de la hanche ne sont pas techniquement des muscles abdominaux, mais ils facilitent les mouvements lors de plusieurs exercices abdominaux. Les muscles qui composent les fléchisseurs primaires de la hanche sont les suivants :

  • le muscle grand psoas ;
  • le muscle iliaque ;
  • le muscle droit fémoral ;
  • et le muscle petit psoas.