Vous avez sans doute déjà entendu parler du fameux cortisol, une hormone souvent associée au stress et à la prise de poids. En fait, il s’agit d’une hormone sécrétée par les glandes surrénales, qui joue un rôle essentiel dans le métabolisme des graisses et des protéines. Le cortisol intervient aussi dans la régulation du glucose sanguin et la transformation des graisses en énergie. Mais revers de la médaille : sécrété en excès, le cortisol peut avoir des conséquences nuisibles, comme la prise de poids. Faisons le point dans cet article.

Le rôle du cortisol en cas de stress chronique

cortisol prise de poidsAussi appelé « hormone du stress », le cortisol joue un rôle important dans de nombreux physiologiques de l’organisme : régulation de la glycémie, lutte contre les inflammations, régulation de la pression artérielle, développement osseux, réponse au stress, régulation du sommeil et du système immunitaire, régulation de la fonction cardiovasculaire… Cependant, lorsqu’il est produit en excès et de façon chronique, le cortisol peut avoir un impact négatif qui se répercute sur notre système immunitaire et sur notre poids.

Parmi ses différents rôles incontournables à l’organisme, le cortisol est censé répondre à un stress physique ou psychologique. Toutefois, en cas de sécrétion prolongée lors d’un stress chronique, le cortisol peut entraîner l’épuisement des glandes corticosurrénales localisées au-dessus des reins. De là surviennent différents troubles métaboliques et organiques, comme l’hypertension artérielle, les allergies, le diabète de type 2, l’ostéoporose, l’eczéma, la dépression et surtout l’obésité.

Effectivement, un stress chronique pousse l’organisme à entamer un état d’hyper-insulinémie, qui provoque la libération d’une nouvelle vague de cortisol. Or, cette libération excessive entraîne l’accumulation graisseuse, notamment dans la région abdominale. Elle entraîne inflammation chronique des cellules ainsi qu’une diminution de la libido et de la régénération musculaire.

Zoom sur le rôle du cortisol dans la prise de poids

cortisol hormone du stress et prise de poidsIl faut savoir que l’organisme ne fait pas de différence entre les différentes situations de stress. Ainsi, il pourra produire du cortisol non seulement dans les situations critiques, mais aussi dans des circonstances plus banales, comme le stress au travail, les bouchons dans les transports… Or, ces différentes situations entraînent une sécrétion fréquente et abusive de cortisol, dommageable au bien-être et au bon fonctionnement de l’organisme. Et surtout, elles sont responsables de la prise de poids.

En effet, après un pic de stress, c’est le cortisol qui déclenche le signal de faim pour combler les réserves de graisse épuisées par les processus physiologiques. Voilà pourquoi il nous arrive souvent d’avoir des fringales en cas de stress. De plus, en période de stress, les cellules de l’organisme sont plus résistantes à l’insuline, l’hormone qui régule la quantité de sucre dans le sang. Ainsi, l’excès de cortisol n’est pas uniquement responsable de la prise de poids, mais aussi de l’apparition d’un diabète de type 2.

En résumé, le cortisol enclenche un certain nombre de réactions qui conduisent au final à l’augmentation des graisses, notamment au niveau des hanches et de l’abdomen.

  • L’hormone du stress favorise l’accumulation de graisses en réduisant l’insulino-résistance des cellules. D’ailleurs, elle stimule la lipoprotéine qui permet le stockage des graisses.
  • Le cortisol est en partie responsable de nos sensations de faim, envoyant au cerveau des signaux au moindre stress.
  • Il contrecarre l’action de la leptine qui favorise la satiété et accélère le métabolisme. Cette réaction est présente notamment chez les personnes souffrant d’obésité.
  • Le cortisol envoie également un signal aux cellules graisseuses, les invitant à stocker en permanence des graisses.
  • Le cortisol interfère aussi avec la sérotonine, l’hormone neurotransmetteur de l’humeur, qui est impliquée dans les pulsions alimentaires.
  • Enfin, le cortisol inhibe également l’action de l’hormone de croissance, qui favorise le maintien de la masse musculaire. En clair, il favorise une perte musculaire et une prise de masse grasse.

Quelques conseils pour en venir à bout du stress

Vous l’aurez compris, les conséquences du stress ne sont pas seulement d’ordre psychologique : le stress chronique prédispose aussi ceux qui en souffrent à différentes maladies, comme le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires… C’est la raison pour laquelle il est essentiel de prendre les mesures nécessaires pour venir à bout de ses problèmes de stress excessif.

Toutefois, autant dire qu’aucune solution « magique » n’existe : tout le monde n’a pas les mêmes rapports par rapport au stress, et une solution qui fonctionne pour les uns ne sera pas efficace pour les autres. Il existe en fait différentes solutions qui, une fois combinées, permettent au moins de tempérer les conséquences du stress excessif : activité physique régulière, meilleure gestion de son temps, sommeil de meilleure qualité… Autant de moyens qui valent la peine d’essayer !