Véritables fléaux mondiaux, le surpoids et l’obésité multiplient les risques de contracter de nombreuses maladies, notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires. Au-delà d’un manque de souffle caractéristique, même à un stade modéré, le surpoids peut entraîner divers troubles de santé, tels que l’hypertension artérielle, l’augmentation du taux de mauvais cholestérol, les troubles articulaires… La perte de poids est donc le Graal pour de nombreuses personnes, et un des médicaments pour y parvenir est le Saxenda. Voici l’essentiel sur ce nouveau médicament.

Saxenda : tout savoir sur ce médicament pour maigrir

Depuis septembre 2015, un nouveau médicament minceur est autorisé en France. Présenté sous le nom de Saxenda, celui-ci est indiqué pour accompagner un régime hypo-calorique et une activité physique régulière. Véritable médicament minceur, il est administré sous forme d’injections quotidiennes chez les personnes qui souffrent de surpoids ou d’obésité. Si le Saxenda n’est pas toujours efficace pour tout le monde, des études ont cependant montré que les injections sur ordonnance peuvent s’avérer efficaces pour atteindre et maintenir un poids plus sain.

Le Saxenda est livré dans un stylo pré-rempli de solution injectable, à administrer une fois par jour, à tout moment de la journée. Il peut notamment être indiqué chez les patients obèses (dont l’IMC ou indice de masse corporelle est supérieur à 30). Il en va de même pour les personnes qui ont un IMC de 27 ou plus, et souffrent d’une pathologie liée au poids comme le diabète de type 2, une hypercholestérolémie ou une hypertension artérielle. Rappelons toutefois que, quel que soit l’état de santé du patient, l’utilisation du Saxenda en tant que médicament minceur doit s’accompagner d’un changement de mode de vie, comme l’adoption d’une alimentation saine et la pratique d’une activité physique régulière.

Contrairement aux compléments alimentaires dits « minceurs », le Saxenda est donc un médicament injectable sur ordonnance que l’ANSM a autorisé depuis 2015. Lorsqu’il est utilisé en conjonction avec un régime hypocalorique et une activité physique intense, le Saxenda peut aider certains adultes en surpoids à perdre du poids et à éviter tout risque de surpoids à l’avenir. Préconisé uniquement chez les adultes, ce médicament est protégé par un brevet déposé par les laboratoires Novo Nordisk pour une période allant jusqu’à 2023. Notons que Novo Nordisk est une multinationale pharmaceutique ayant son siège au Danemark. Il possède également plusieurs bureaux aux États-Unis, en France et en Europe.

Composition Saxenda : Analyse du médicament minceur

Derrière le Saxenda, nous retrouvons un composé déjà commercialisé pour le traitement du diabète de type 2 : le liraglutide (nom commercial : Victoza). Le liraglutide a donc récemment obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne (AMM) afin d’apporter ses bienfaits en cas d’obésité ou du surpoids, avec au moins un autre facteur de risque cardiovasculaire.

Ainsi donc, le principe actif du médicament est le liraglutide. Il s’agit, pour rappel, du même ingrédient actif dans le médicament Victoza sans insuline. Il existe également un médicament similaire commercialisé sous le nom de Trulicity, utilisé pour aider à accélérer la perte de poids.

Qu’est-ce que le liraglutide ?

Le liraglutide est un principe actif qui améliore les effets des récepteurs du glucagon peptide-1 (GLP-1), ce qui lui a valu d’être prescrit pour le traitement du diabète de type 2. Il diffère des autres médicaments ayant une activité similaire en ce qu’il semble être associé à une perte de poids plutôt qu’à une prise de poids. Bien que ce mécanisme ne soit pas clair, les actions de Saxenda sur le GLP-1 peuvent entraîner une perte de poids en boostant la dépense énergétique et en inhibant l’appétit.

Efficacité du liraglutide : que dit la science ?

Plusieurs études ont été consacrées à l’effet minceur du liraglutide, dont un premier essai portant sur l’efficacité du principe actif chez les patients diabétiques. Chez les participants à l’étude, l’injection de 1,8 exerçait un effet supérieur à celui du placebo en termes de perte de poids, tandis qu’une autre injection de 3 mg offrait un résultat bien supérieur. La moitié des patients recevant 3 mg ont perdu au moins 5% de leur poids corporel en 56 semaines.

La deuxième étude sur l’efficacité du liraglutide portait sur des sujets obèses et pré-diabétiques. Cette fois-ci, la dose de 3 mg a été comparée à un placebo et ⅓ des personnes traitées par le liraglutide ont perdu 10% de leur poids en 56 semaines.

Au cours d’un essai d’entretien, les sujets obèses et en surpoids qui ont adopté un régime et un programme d’exercice en plus de 3 mg de Saxenda par jour ont perdu plus de poids que le groupe placebo.

Enfin, le poids corporel et l’apnée du sommeil ont été améliorés chez ceux qui ont reçu 3 mg de Saxenda par rapport au placebo.

En somme, les bienfaits du liraglutide sur la perte de poids ont été démontrés à plusieurs reprises chez des milliers de sujets. Les populations étudiées comprenaient des personnes obèses et en surpoids avec et sans diabète.

Comment fonctionne le Saxenda ?

Principe actif du Saxenda, le liraglutide fait partie d’une classe pharmacologique distincte des autres produits de gestion du poids actuellement disponibles en France. Pour rappel, le liraglutide est un analogue du glucagon-like peptide-1 (GLP-1) ou agoniste des récepteurs du GLP-1. Il s’agit d’une substance active qui a déjà fait ses preuves dans le traitement du diabète de type 2 sous le nom commercial Victoza, à des doses inférieures. En revanche, pour une utilisation dans un traitement minceur, la dose recommandée est de 3 mg, à administrer en injection quotidienne.

En clair, le liraglutide est une hormone synthétique qui reproduit les actions d’une hormone intestinale produite dans l’organisme en réponse à la prise alimentaire afin de stimuler la sécrétion d’insuline. Certes, le mécanisme d’action du liraglutide n’est pas entièrement compris, mais il semble que ce médicament peut inhiber la sécrétion de glucagon. Il ralentit ainsi la vidange gastrique, augmente la sensation de rassasiement et réduit les fringales et les grignotages.

Le mécanisme d’action du Saxenda

D’après les données scientifiques actuelles, le liraglutide stimule la perte de poids en modifiant le comportement alimentaire sans augmentant la dépense énergétique. En effet, l’administration de liraglutide 3 mg permet d’augmenter la sensation de satiété tout en diminuant la sensation de faim et la consommation alimentaire, ce qui débouche naturellement sur une réduction de la prise alimentaire.

Si le liraglutide est connu pour retarder la vidange gastrique, cette action est toutefois modeste et s’atténue avec le temps, ce qui contribue très peu à la perte de poids. D’après les études effectuées sur les animaux, l’action du liraglutide sur l’appétit est biaisée par la stimulation du récepteur du GLP-1 localisé dans l’hypothalamus.

Saxenda est-il vraiment efficace pour maigrir ?

Jusqu’ici, nous avons 5 essais cliniques qui démontrent l’efficacité du Saxenda en matière de perte de poids. Réalisées au total sur 5 800 patients obèses ou en surpoids, ces études ont montré une baisse significative du poids de la population étudiée, par rapport à celle qui recevait un placebo (ou traitement factice). En parallèle, tous les participants aux études avaient adopté une alimentation adaptée et pratiqué une activité physique de manière régulière.

Posologie Saxenda : comment prendre ce médicament minceur ?

Le Saxenda se présente sous la forme d’un stylo pré-rempli de solution injectable. Il doit être administré par voie sous-cutanée dans certaines parties du corps, soit dans l’abdomen, dans la cuisse ou encore dans le haut du bras. Il faut toutefois souligner que ce médicament ne doit pas être administré par voie intraveineuse ni intramusculaire.

Effets secondaires Saxenda : Quels sont les effets indésirables ?

Lors des essais cliniques, les effets indésirables les plus fréquemment observés chez les patients traités par Saxenda comprenaient : les nausées, l’hypoglycémie, la diarrhée, la constipation, les vomissements, les maux de tête, la perte d’appétit, la dyspepsie, la fatigue, les étourdissements et les douleurs abdominales.

Toutefois, certains patients ayant pris du Saxenda ont signalé des effets secondaires graves, notamment une pancréatite, une maladie de la vésicule biliaire, une insuffisance rénale et des penses suicidaires. Notons d’ailleurs que le Saxenda peut également augmenter la fréquence cardiaque. Bien entendu, vous devez arrêter de le prendre si vous remarquez une augmentation de votre fréquence cardiaque au repos qui se poursuit avec le temps.

En résumé, les symptômes d’hypoglycémie associés aux effets secondaires du Saxenda peuvent inclure :

  • une transpiration excessive,
  • un tremblement,
  • des maux de tête,
  • des vertiges,
  • une somnolence,
  • de la fatigue ou de la faiblesse,
  • de la confusion,
  • de l’irritabilité,
  • des sensations de faim,
  • de la nervosité,
  • ou des palpitations.

D’autres effets secondaires moins graves peuvent apparaître également :

  • un mal de crâne,
  • une diarrhée,
  • de la constipation,
  • des maux d’estomac ou des vomissements,
  • une sensation de satiété excessive,
  • de l’irritation sur la partie du corps ayant fait l’objet de l’injection,
  • des maux de ventre,
  • de l’irritation au nez ou dans la gorge…

Enfin, d’autres effets indésirables plus ou moins graves peuvent apparaître très rarement :

  • réaction allergique de type anaphylaxie,
  • réaction allergique de type angio-œdème,
  • trouble du rythme cardiaque ralenti,
  • fonction hépatique anormale,
  • inflammation aiguë du pancréas,
  • insuffisance rénale aiguë,
  • réaction allergique à des médicaments,
  • trouble du rythme cardiaque lent (bloc auriculo-ventriculaire),
  • blocage de l’écoulement biliaire,
  • cancer du gros intestin,
  • déshydratation,
  • urticaire,
  • inflammation de la vésicule biliaire,
  • hépatite ou inflammation du foie,
  • douleur abdominale aiguë,
  • maladie rénale conduisant à la réduction de la fonction rénale,
  • cancer médullaire de la thyroïde,
  • pancréatite nécrosante (inflammation tissulaire dans le pancréas),
  • hypotension orthostatique,
  • cancer de la thyroïde papillaire,
  • éruption cutanée,
  • dépression,
  • pouls rapide,
  • fréquentes démangeaisons,
  • rétention d’eau…

Quand est-ce que le Saxenda est prescrit ?

Le Saxenda est un médicament minceur disponible uniquement sur ordonnance. Il s’adresse aux adultes ayant un IMC de 30 kg/m2 ou plus (obésité). Mais il peut également être indiqué aux adultes ayant un IMC de 27 à 30 kg/m2 (surpoids) et qui souffrent de plusieurs compliquées liées à leur poids (hypertension artérielle, hypercholestérolémie, apnée du sommeil…).

Notons aussi que le Saxenda peut être indiqué en cas de pré-diabète. Dans cette situation, on préfèrera administrer le liraglutide sous forme de Victoza pour traiter le diabète de type 2.

Dans quels cas le Saxenda est contre-indiqué ?

Le Saxenda est bien évidemment contre-indiqué chez les enfants, ou chez les femmes qui attendent ou allaitent leur bébé. Il est également déconseillé de prendre le liraglutide, sous forme de Saxenda ou de Victoza, en cas d’antécédents de cancer médullaire de la thyroïde ou encore de néoplasie endocrinienne multiple de type 2. Notons aussi que ce médicament pour maigrir est contre-indiqué chez les patients qui présentent ou ont présenté une réaction d’hypersensibilité grave au principe actif ou à l’un des composants du médicament.

Quelques précautions à connaître sur le médicament Saxenda

On l’aura compris, le Saxenda et le Victoza possèdent comme substance active le même liraglutide. Ces deux médicaments ne doivent donc pas être pris en même temps : vous ne devez pas prendre du Saxenda si vous suivez un traitement antidiabétique à l’aide du Victoza.

De même, le Saxenda ne doit pas être utilisé avec d’autres médicaments agonistes des récepteurs du GLP-1. Il en est de même pour les médicaments qui contiennent de l’insuline. Par ailleurs, on ne sait pas si le Saxenda est fiable et efficace lorsqu’il est pris avec d’autres produits de perte de poids sur ordonnance, en vente libre ou à base de plantes. De plus, il n’est pas certain que ce médicament minceur peut être indiqué en toute sécurité chez les personnes ayant eu une pancréatite.

Si vous ressentez l’un des symptômes suivants, appelez immédiatement votre médecin : difficultés à avaler des aliments, manque de souffle, enflure dans le cou… D’ailleurs, il est important de respecter tous les rendez-vous avec votre médecin. Seul le professionnel de santé peut effectuer certains tests pour évaluer la réponse de votre corps au médicament pour maigrir.

Il faut savoir que le label Saxenda a été mis à jour en 2018 : il contient désormais de nouveaux avertissements dans le domaine de la santé cardiovasculaire. De plus, le site officiel a été mis à jour pour inclure des avertissements sur certains effets secondaires graves, incluant d’éventuelles tumeurs thyroïdiennes.

Existe-t-il des alternatives au Saxenda ?

Si le Saxenda est déconseillé dans la gestion de votre poids corporel, sachez qu’il existe d’autres solutions médicamenteuses disponibles sur ordonnance, telles que :

  • le Didrex,
  • le Tenuate,
  • le Lorcaserin,
  • le Naltrexone et le bupropion à libération prolongée,
  • le Phendimétrazine,
  • et le Xenical

Il faut savoir que les médicaments de cette liste ne possèdent pas les mêmes mécanismes d’action sur le corps humain. Certains sont sans danger pour une utilisation à long terme, tandis que d’autres ne sont tout simplement sûrs que pour une utilisation à court terme. Le Saxenda est, pour sa part, reconnu comme fiable pour une utilisation à long terme.

Saxenda : notre avis sur le médicament pour maigrir

Il faut reconnaître que le Saxenda n’est pas aussi efficace sur la perte de poids que la chirurgie bariatrique, une opération consistant à restreindre l’absorption des aliments afin de diminuer l’apport calorique journalier (perte de 20-40% du poids initial). Toutefois, la chirurgie bariatrique n’est conseillée qu’en cas d’obésité très grave voire mortelle. Le Saxenda, de son côté, possède une efficacité bien supérieure à toutes les solutions pharmacologiques disponibles sur le marché.

En comparaison, le Xenical, seul autre médicament autorisé en France, permet d’avoir une perte de 3% de la masse corporelle sur 12 mois, sans compter un coût plus cher et des effets secondaires non négligeables. Outre-Atlantique, on retrouve 3 nouvelles autres molécules autorisées, qui n’offrent pas non plus des résultats édifiants, avec seulement une perte de 4-6% du poids et des effets secondaires considérables.

D’après les médecins spécialisés dans la perte de poids, le liraglutide ne permet, certes, pas de guérir de l’obésité, car les patients traités avec lui restent obèses après le traitement. Cependant, les bienfaits d’une perte de poids même de 5 à 10% seulement sont déjà largement suffisants, car ils rendront les pathologies médicales, comme le diabète, plus faciles à traiter.

Enfin, il faut souligner que le principe actif du Saxenda ne fait pas seulement maigrir. Selon le New England Journal of Medecine, le traitement à base de liraglutide diminue les risques de contracter un diabète de type 2, de souffrir de dyslipidémies ou encore de contracter une hypertension artérielle. Tous ces avantages se traduisent ainsi en une réduction significative du risque de maladies cardiovasculaires. Et en même temps, le Saxenda exerce une influence positive sur le syndrome des apnées du sommeil et sur le risque d’arthrose au niveau du genou et des hanches.